23 Comments

  1. Claire

    Comme tes mots me parlent et font écho en moi… je suis vraiment dans le même genre d’etat, et si tu savais ce que ça me pèse, à moi aussi, d’être cette maman qui finit par hurler tous les jours, alors que je suis convaincue que l’écoute, la patience, la bienveillance sont ce qu’on peut offrir de mieux à nos enfants, cette épouse plus très enthousiaste quand son homme rentre du boulot, qui préfère dormir que faire un câlin, alors que ça fait tellement de bien (mais dormir aussi, put**n), cette femme qui se neglige, s’oublie, a pris 8 kg en mangeant tout et n’importe quoi pour essayer d’oublier que tout ne va pas comme elle veut 🙁
    Alors je ne vais pas t’aider, Marie, mais juste te dire courage, un jour on va s’en sortir, un jour.on dormira et ça ira déjà mieux, un jour ils seront plus grands aussi, et pourront comprendre, jouer seuls parfois..
    Tu n’es pas toute seule ! (Même si ça m’attriste un peu de lire ça après ton autre article sur le sujet)

    • La maman de Crapaud

      C’est vrai que des nuits correctes sans avoir à se lever, ça aidera beaucoup. Courage à toi aussi et n’hésite vraiment pas à en parler à ton médecin. Un peu d’homéopathie pour nous apaiser, ça aide un peu au quotidien :-* :-*

  2. Je ne sais pas quoi te dire. J’aimerais juste être là pour te prendre les enfants, et te/vous laisser souffler, le temps qu’il faut. Parce que c’est ce que j’aurais aimé pouvoir faire, il y a quelques années. Vas voir du côté de Lucile, d’Epuisement Maternelle. C’est une bonne copine et elle est passée par là. J’espère que votre nouvelle vie sera l’occasion de vous retrouver tous les 4 comme vous avez envie dit d’être. Des bisous et des calin serrés, de loin….

  3. J’ai envie de te répondre « je sais » et de te faire un câlin.
    Pas un « je sais » condescendant, pas un qui veut dire tais toi donc moi aussi j’ai mes problèmes, pas un qui veut dire allons y’a tellement pire. Pas un pour ramener à mon histoire, qui veut dire enfin elle me comprend.
    Pas un qui veut dire que je sais tout dans le détail et qu’on est exactement pareilles pask’on craque tous de façon différente et pour des choses différentes.
    Un grand je sais de compassion, un je sais qui juge pas, un je sais amical et sans solution magique.
    Voilà <3

  4. J’espère que vous arriverez à trouver un peu d’aide. C’est vrai qu’avant d’avoir des enfants, on ne se rend pas compte de notre véritable besoin de sommeil! Et franchement, avec tout ce qu’il y a à faire à la maison, pas évident de trouver le temps pour une sieste. Pour le moment, j’arrive encore à maintenir le cap, mais le jeudi et le vendredi sont difficiles parfois, en fonction de l’humeur de mon P’tit Loup!
    Alors avec Papa, on s’est mis d’accord pour le week-end, un jour l’un se lève et le lendemain, c’est l’autre. On grapille quelques minutes de sommeil comme ça. Et si on n’a pas d’obligation, on a droit à sieste obligatoire dans l’aprem. Parce que dormir, c’est tellement important, le sommeil influe sur tellement de choses… Pour le moment, ça fonctionne comme ça, mais on n’a qu’un enfant et il est encore petit… Reste à voir comment je pourrai gérer quand j’aurai trouvé du boulot…

    • La maman de Crapaud

      On faisait aussi souvent des siestes le samedi après-midi en même temps que Crapaud 🙂 Là on essaie plutôt avancer tranquilou sur tous les trucs en retard et enfin bosser dans le calme et sans être interrompu (le grand luxe). T’inquiète, tu trouveras ton rythme avec le boulot et tu profiteras encore plus de ta sieste du week-end 🙂

  5. Je te comprends parfaitement, pour avoir connu plus de 2 ans de nuits archi pourries, (depuis quelques mois, on peut dire qu’elles sont juste pourries, mais pour nous la différence est de taille ^^), je sais à quel point cette fatigue peut nous rendre dingo. Je ne suis pas maman au foyer, mon travail est une respiration (même si le rythme de mes semaines est épuisant). Je pense bien fort à toi. Moi, je me dis que c’est obligé que ça va finir par aller mieux un jour, je me rassure comme je peux ^^

    • La maman de Crapaud

      On a presque envie de noter sur un carnet le nombre de nuits moisies pour nous venger quand ils seront ados et dormiront jusqu’à 11h. Les nuits moisies sont épisodiques mais les journées sont raides par moment. Mais on sait que ça va finir par aller mieux. C’est obligé hein ?

  6. Tu me donnes envie de faire le deuxième là tout de suite!! Je plaisante, pour te remonter le moral. C’est dur d’être parent, encore plus de deux, encore plus au foyer. Je sais que certains s’éclatent vraiment. Ils s’éclatent tellement qu’ils font l’école à la maison (des malades jte dis!). Mais parfois, on s’éclate moins voire pas du tout. C’est pas qu’on aime moins nos enfants non! Mais cette vie de dévouement constant n’est pas à la portée de tous.
    Je suis moi-même contente de pouvoir laisser Junior chez la nounou alors que je ne bosse pas. C’est, selon moi et pour moi, une chance. Et si elme n’était pas là je n’aurais personne à qui le confier et je serais très probablement dans le même état d’esprit que toi.
    Oui tu as de la chance mais oui tu as le droit de vouloir te dégager du temps pour autre chose que tes enfants. Comme tu le dis, c’est temporaire (paraît que la première année est la plus dure…) et cela devrait bientôt s’arranger…en attendant, bon courage :-S

    • La maman de Crapaud

      Donc dans un mois, on fait une méga teuf et on savourera notre tranquilité, oh wait… C’est pas si simple qu’on me dit dans l’oreillette.

  7. Je connais tellement l’effet de la fatigue sur l’humeur, le moral, le couple…
    Prends tout le ponctuel de la garderie qui se présente et peut être voir pour prendre une baby Sitter qq soirs/mois pour que vous puissiez sortir tous les deux.
    On est en phase de sélection pour ne plus dépendre de la famille, de plus en plus absente, et de se retrouver avant de sombrer dans une lassitude bien trop pesante.
    Courage Poulette <3

    • La maman de Crapaud

      On a plus besoin de solution en journée donc je vais voir avec la garderie, en plus, c’est bientôt les vacances, il devrait y avoir + de dispos. Les soirées sont pas trop mal et le budget resto + nounou commence à piquer un peu. On va attendre que mes BP viennent pour se refaire une virée rennaise.
      J’espère que ta nouvelle méthode pour la nuit avec Ouistiti porte ses fruits :-* :-*

  8. Coucou,
    J’ai vécu plus ou moins ce que tu décris lorsque ma fille était petite.
    J’ai beaucoup appris de cette période où finalement j’ai découvert une partie de moi que je ne connaissais pas.
    La fatigue est un puissant déclencheur d’un autre soi qu’on ne connaissait pas!
    Aujourd’hui je vais bien, comme quoi on se remet.
    J’attends par contre mon 2ème enfant, et je sais d’avance qu’au début ça va être la foire et qu’à certainsmoments, j’aurai besoin de souffler!
    Mais aujourd’hui, je sais aussi que ces moments sont passagers et que le soleil revient toujours!
    Bises à toi!

    • La maman de Crapaud

      On a eu un aperçu du soleil pendant les fêtes de fin d’année, ça nous a fait du bien. On espère qu’une fois ces 2 dents sorties, on retrouvera ce calme. Bon courage pour ta fin de grossesse :-*

  9. Je me doutais un peu, j’avoue. Je ne peux que comprendre ton état. Parent au foyer c’est dur,c’est être présent 24h sur 24 pour tous le monde sauf pour soi même.si tu as besoin de quoique ce soit,n’hésite pas. Tu as bien fait d’en parler c’est déjà un très grand pas. Je t’embrasse, courage ma jolie.

    • La maman de Crapaud

      J’ai pensé à toi avant d’en parler au médecin. Je me suis dit que ça ne partira pas tout seul et que demander de l’aide, c’est pas un signe de faiblesse au contraire :-* :-* Vivement que tu viennes qu’on se fasse un resto pour rattraper notre retard de potins

Laisser un commentaire